Application pratique de la GéoBioPhysique

Ce travail comporte deux phases :
– une phase d’analyse des perturbations énergétiques
– une phase dite d’harmonisation

Elles s’appliquent d’abord au lieu de vie puis aux personnes.

Lieux de vie :

L’analyse consiste à rechercher les champs électromagnétiques naturels (présence de failles géologiques, de veines d’eau souterraines, de perturbations du champ magnétique terrestre connues sous le nom de « réseaux cosmo-telluriques  » Hartmann, Curry, etc.) et artificiels (champs basses fréquences du courant domestique et appareils électriques, hautes fréquences des dispositifs sans fil de téléphonie, WiFi, WiMax, TNT, antennes-relais GSM, four micro-ondes, etc.) susceptibles de perturber les êtres vivants.
L’harmonisation vise à éliminer toutes les causes possibles (téléphones DECT, WiFi,…) et à compenser les effets de celles qui seraient impossibles à éliminer, par tous moyens physiques (peintures et tissus anti-rayonnement, interrupteurs automatiques de champ, etc.).

Personnes :

L’analyse consiste à détecter les tendances à l’entropie, c’est-à-dire au désordre, à la désinformation (travaux de Régis Dutheil « La médecine superlumineuse », considérant la maladie non comme une perturbation moléculaire, mais une perturbation informationnelle, ou une perte d’information – l’entropie – ayant un effet moléculaire).
Chercher un dysfonctionnement latent avant une pathologie réelle permet d’installer la néguentropie (l’ordre) dans toutes les cellules. Le but ultime étant soit de retrouver la santé, soit de l’éviter.
L’harmonisation est réalisée selon deux principes :
l’effacement des informations perturbantes inscrites dans les champs cellulaires, qu’elles que soient les causes ou les effets des perturbations.

la « re-programmation » des champs d’information afin d’impulser une dynamique de néguentropie (tendance vers l’ordre, la ré-information)

L’ensemble analyse – harmonisation recourt au développement d’une sensibilité personnelle des praticiens en Géobiophysique® à détecter les fréquences signalant les perturbations, par entrée en « résonance ». Ce phénomène électromagnétique de résonance permet de créer un contact direct avec le champ perturbé afin d’agir sur lui.
Cette approche est pratiquée depuis des millénaires par les médecines dites « traditionnelles » et les magnétiseurs. La médecine « moderne » a marginalisé ces approches en se fondant sur une approche mécaniste du corps humain, fondée sur la physique newtonienne. Aujourd’hui, les courants avant-gardistes de la médecine quantique sont en train d’en redécouvrir les immenses possibilités.

Démarche proposée par la Géobiophysique®

Elle pourrait donc se résumer par la recherche d' »un corps sain dans un environnement sain », au moyen d’une alimentation saine et équilibrée, de la non-exposition aux rayonnements électromagnétiques perturbants (naturels et artificiels), et d’une ré-information du corps favorisant sa régénération.