Les rayonnements artificiels – Très basse fréquence (50 Hz)

Règle essentielle : l’éloignement des appareils électriques, des blocs-prises, des transformateurs, des fils électriques. L’intensité du champ électromagnétique décroît avec la distance.
Des champs électriques (générés par la simple présence d’une tension électrique) sont présents dans toute l’habitation dès activation du disjoncteur principal. On mesure donc des champs électriques plus ou moins importants devant les murs, câbles, lampes et appareils électriques branchés, etc. Ils affectent les systèmes nerveux, endocrinien et immunitaire et inhibent en particulier la sécrétion de la mélatonine (“hormone du sommeil ») par l’épiphyse.
Des champs magnétiques (générés par une consommation de courant) plus ou moins importants se mesurent à proximité des transformateurs, des téléviseurs, ordinateurs et tous appareils et accessoires électriques comportant un petit bloc (transformateur) à brancher, mais aussi à proximité des lignes haute tension aériennes et souterraines. Ils peuvent avoir un effet cellulaire à long terme (cancer,…) en cas d’exposition importante (intensité ou durée).
Prise de terre : une « bonne » terre doit vous protéger du risque d’électrocution. De plus, elle draine les champs électriques vers la terre, ce qui est très important pour votre santé. Pour atteindre cet objectif, elle doit offrir une résistance inférieure à 10 ohms. Il est donc vivement conseillé de faire mesurer sa prise de terre par un professionnel et, le cas échéant, de la faire améliorer.
Lampes de chevet, lampadaires : l’interrupteur doit couper la phase et non le neutre. Vérifier avec un tournevis-testeur « actif » (à piles) : le témoin du tournevis ne doit pas s’allumer en s’approchant de la lampe branchée mais éteinte. On peut aussi remplacer les interrupteurs unipolaires par des bipolaires (coupant les deux fils).
Radio-réveil : branché sur le secteur, émet un champ électrique et magnétique (dû au transformateur) important. A bannir de la table de nuit.
Lit électrique : crée un champ électrique, magnétique et magnétostatique (magnétisation du métal) perturbant sur tout le lit. A débrancher pour la nuit ou munir d’un interrupteur bipolaire. Couvrir les moteurs d’un écran fait d’aluminium alimentaire (env. 10 couches d’épaisseur) mais la perturbation du champ magnétique terrestre demeure.
Matelas à eau – couvertures chauffantes : à débrancher impérativement pour la nuit.
Lampes de sel : ionisation négative sur… quelques centimètres ! Rayonnement perturbateur sur plusieurs mètres. A supprimer ou au moins à débrancher (si logement harmonisé). Tenir écarté des lits.
Interrupteur automatique de champ : il coupe le courant à partir du tableau électrique lorsque le dernier consommateur est éteint (ex. lampe de chevet). Il doit s’envisager dans un logement dépourvu de terre et difficile à en doter, et en présence de champs électriques importants au niveau du lit. Se fait installer par un électricien, sur le tableau électrique, couplé au(x) circuit(s) à protéger (essentiellement chambres à coucher).